Journées d’étude du samedi

> A marseille

Samedi 2 mars 2013

Avec Vanessa Brouillet et Dîpa

Matinée avec Vanessa > Atelier full vinyasa

> 9h – 12h

Le « Full Vinyasa » est la forme originelle de la pratique telle que l’enseignait Pattabhi Jois, forme qui a été peu à peu raccourcie pour faire face au nombre croissant d’élèves qui se présentaient à Mysore. Elle consiste à faire un vinyasa complet (c’est à dire qui passe par Samasthitih – posture debout) entre chaque posture dès les postures debout, puis à remonter en position debout dans les postures assises lors du vinyasa comme si vous faisiez une salutation au soleil A entre chaque posture.

La pratique du full vinyasa crée un niveau d’énergie intérieur étonnant, en total opposition avec l’énergie physique dépensée. C’est là une nouvelle occasion de se rendre compte combien ces deux points peuvent être dissociés dans notre organisme. Par ailleurs le full vinyasa constitue un extraordinaire nettoyage de printemps …

Tarifs

Matinée

Membres >30 €

Non-membres > 40€

Après-midi

Membres > 55 €

Non-membres > 60 €

Journée complète

Membres > 75 €

Non-membres > 85€

Prochaine date

Samedi 1er mai

 

 

Après-midi avec Dîpa > Les upanishads du yoga

> 14h – 19h

Le mot ‘upanishad’ signifie littéralement: se tenir aux pieds (du Maître pour écouter son enseignement) et désigne aussi cet enseignement, généralement spirituel, ésotérique. Les Upanishads forment un ensemble de textes très variés dans leur style et leur propos, élaborés depuis le huitième siècle avant notre ère, pour les plus anciennes, jusqu’aux époques modernes. Elles constituent “la voie de la Connaissance” (jnâna mârga), tandis que les autres textes védiques représentent la voie de l’action,du  ritualisme. Elles appartiennent donc à la Shruti, à la Révélation sacrée, qui culmine avec le non dualisme du Védânta.
Les Upanishads les plus anciennes se présentent souvent sous forme de dialogues initiatiques entre un disciple en quête d’Absolu, et un Maître, connaisseur de la Vérité et capable de la transmettre.
La question fondamentale est celle du lien, de la connexion entre l’homme et le divin, les dieux et l’Absolu, le  Brahman et l’Âtman. Le but ultime est de faire pressentir au chercheur la vérité qui est unité,
d’illuminer sa conscience par cette expérience que ‘tout est UN’, imprégnant tout d’ ânanda, de béatitude et paix infinies.Toutes les approches sont bonnes pour accéder à cette révélation qui dépasse le mental : conversations et controverses, et aussi mythes et symboles, images et comparaisons, apophtegmes, énigmes, leçons sur la Parole,les mantra, OM en particulier, les états de conscience, la création du monde, le corps et ses constituants, les spéculations rituelles et philosophiques sur le souffle, la nourriture, le sacrifice… Le mode d’expression favori, et spectaculaire quelquefois, est d’établir des connexions, des équivalences qui nous font remonter à la source de toutes choses manifestées, ‘du brin d’herbe jusqu’au dieu Brahmâ’. Nous verrons quelques exemples très attachants, et aboutis, de cet enseignement vivant  de la doctrine du Brahman, dans la kena upanishad, la Katha etc…
Ce cadre upanishadique, tellement prestigieux par son rattachement à la source védique, a été repris sans cesse jusqu’aux époques plus récentes où souffle la brise vivifiante du Tantrisme et de la Bhakti (dévotion). Nous trouvons ainsi un corpus de textes, appelés les Upanishads du yoga, qui reprennent les  éléments traditionnels du non dualisme, associés avec des pratiques yoguiques  enracinées dans la pensée tantrique. On y célèbre l’unité avec la Shakti divine, considérée comme la personnification du divin, bien connue sous le nom de ‘Kundalini’, on  y trouve la description du corps subtil, notamment celle des cakras, des souffles etc… Souvent ces textes, très synthétiques, riches et mystérieux, constituent d’admirables poèmes affirmant la Vérité. Nous en  verrons quelques aspects significatifs. Tout ceci développe l’immense potentiel des racines védiques, et des bases du yoga telles que Patanjali nous les a transmises.

On ne peut qu’admirer l’Unité de cette pensée puissante qui, par tous les moyens du langage et de la transmission n’a eu de cesse de relier la Terre au Ciel, l’humain au divin, nous inspirant un profond sentiment d’Unité et d’Harmonie.
“ASATO M  SAD GAMAYA, de  l’erreur conduis-moi à la vérité”.

Lecture recommandée > les Upanishads du yoga, traduction, présentation et annotations de Jean Varenne. Une excellente introduction replace les Upanis

hads dans l’histoire de la pensée indienne et présente les principaux concepts en jeu.

Nous vous invitons également à visiter le site internet de Dîpa > http://sanskrit.claude-marillier.net/dipa.html

 

Newsletters

Saisissez votre email pour vous inscrire ou vous désinscrire de la lettre d'information.

E-mail:

Votre nom:

Inscription
Désinscription

Phases de la lune